Glossaire du référencement

HTTP et HTTPS

HTTP est le protocole standard d’accès à des documents sur le web, tandis que HTTPS est la version sécurisée (transmission cryptée). Une URL en HTTP et la même en HTTPS sont considérées comme 2 URL distinctes.

URL indexable

il s’agit d’une URL qui ne présente aucun obstacle technique pour que Google l’indexe. Il faut qu’elle ne soit pas bloquée au crawl (dans le fichier robots.txt) et qu’elle soit accessible (donc que le code HTTP renvoyé par le serveur soit 200) et qu’elle ne soit pas interdite d’indexation (via la balise meta robots noindex ou un entête HTTP X-Robots-Tag) et qu’elle ne contienne pas d’URL canonique différente. En général, une URL indexable est indexée par Google (mais ce rapport ne le vérifie pas). En savoir plus : dossiers WebRankInfo.

Google Search Console

Interface proposée par Google pour fournir au webmaster plusieurs informations concernant son site dans Google (problèmes de crawl ou d’indexation, pénalités, etc.). En savoir plus : site officiel. Bing propose la même chose (voir ici).

 

URL canonique

il s’agit de l’URL officielle d’une page. On l’utilise surtout dans le cas où un même contenu est disponible à plusieurs URL (dans ce cas pour ces différentes URL on indique quelle est l’URL officielle). En savoir plus : aide Google.

Fichier robots.txt

Situé à la racine de chaque sous-domaine, il liste les éventuels endroits du site pour lesquels tous ou certains robots n’ont pas le droit de venir crawler. En savoir plus : aide Google, spécifications Google.

Balise meta robots

Cette balise permet de restreindre les robots tels que Googlebot pour leur interdire par exemple d’indexer la page (noindex) ou de tenir compte des liens présents sur la page (nofollow). En savoir plus : aide Google.

En-tête HTTP X-Robots-Tag

Pour les documents non HTML, il n’est pas possible d’utiliser une balise meta robots. On peut dans ce cas passer des instructions par l’entête HTTP. En savoir plus : aide Google.

Redirection (301 ou 302)

On parle de redirection d’une URL A vers une URL B quand, en cherchant à accéder à A, le serveur nous renvoie vers B. En référencement, il faut privilégier la redirection permanente (code HTTP 301) dans la majorité des cas. Il existe de nombreux moyens de gérer les redirections. En savoir plus : aide Google.

Sitemap

Un fichier sitemap liste des URL que l’on souhaite faire crawler par les moteurs de recherche (en général pour qu’ils indexent les URL concernées). Ce n’est pas obligatoire mais ça peut aider à accélérer le crawl ou dans le suivi du référencement. En savoir plus : aide Google.

Lien nofollow

Si une page A fait un lien nofollow vers une page B, alors les moteurs de recherche feront comme si ce lien n’existe pas. En d’autres termes, la page B ne bénéfice d’aucun avantage (ou inconvénient) de recevoir un lien depuis A. Google impose que les liens commerciaux soient en nofollow, par le biais d’un attribut rel=nofollow sur la balise A (liens vendus, liens affiliés). En savoir plus : aide Google.

EMD (Exact Match Domain)

On appelle EMD un nom de domaine qui contient des mots clés concernant le sujet du site dans le nom de domaine (exemple: lunettes-soleil.fr).

Cette pratique est maintenant dans le collimateur de Google qui attache moins d’importance depuis la mise en place de l’algorithme Google Penguin.

En savoir plus : blog.axe-net.fr

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>